Aujourd'hui, c'est une guerre pas un symbole

By Beryl Wajsman on November 15, 2015

"Charlie était un symbole. Là, c'est une guerre." ~ Bernard-Henri Lévy

Les lombrics se sont glissés hors de leurs repaires une fois de plus dans les attaques brutales et barbares envers la liberté. Maintenant, il est une fois de plus le devoir de tous les peuples libres de se rassembler avec audace et détermination en exposant, en dénonçant et en détruisant la vermine qui commet une telle horreur afin que nous puissions débarrasser notre société de cette peste. 

Nous pouvons vaincre le terrorisme et nous pouvons vaincre malgré la terreur. Nous pouvons bâtir des communautés de conscience qui — ensemble — permettront de venir à bout des puissantes sources haine et d'oppression. Parce qu'ensemble les gens trouvent le courage. Mais nous devons tous avoir le courage – voire même l'audace — de prendre le premier pas. Le silence n’est pas une option.

Nous avons entendu trop longtemps des mots d’apaisement politiquement correct dans notre discours public concernant la terreur et les terroristes. Aucun mal n'a jamais été vaincu avec cette rectitude ou cet apaisement. Surtout pas celui-ci. Si notre coin du monde libre est le dernier endroit — même le seul endroit - qui tente d'interpeler le public sur cette réalité que Yair Lapid qualifie de «mal total» du jour, alors laissons-nous poursuivre.

Notre discours public dans ce pays — étant trop souvent coloré de relativisme moral et d'équivalence par ceux qui le croient «progressiste» — a octroyé une liberté de licence aux haineux. Il est temps de récuser le mal et lui dire la vérité. Même si ça fait mal. 

Balayer les mots de haine sous le tapis en raison des sensibilités est une politique boiteuse et une garantie pour une démocratie corrodée.

Nous devons devenir une société plus forte et plus mature. On ne peut réduire le tout à un faux sentiment de sécurité face à aux ennemis en notre sein. Malheureusement, le monde a beaucoup à apprendre de l'histoire. Aujourd'hui, nous sommes tous Paris. Plus que jamais nous devons nous rappeler la mise en garde de Churchill, "Un conciliateur est quelqu'un qui nourrit le crocodile en espérant qu'il le mangera en dernier. Mais lui sera surement mangé."


Comments

Please login to post comments.


Editorial Staff

Beryl P. Wajsman

Redacteur en chef et Editeur

Alan Hustak

Senior Editor

Daniel Laprès

Redacteur-adjoint

Brigitte Garceau

Contributing Editor

Robert J. Galbraith

Photojournaliste

Roy Piberberg

Editorial Artwork

Mike Medeiros

Copy and Translation

Val Prudnikov

IT Director and Web Design

Editorial Contributors
La Patrie