Authors > Phillipe Allard

Phillipe Allard

La Mer et ses sirènes (DATE DE PARUTION 26 FÉVRIER 2009)

By Phillipe Allard on June 18, 2009

La raison la plus fréquemment invoquée par les nationalistes de toute tendance pour justifier leur nationalisme est le voisinage entre la majorité francophone du Québec et ce qu’ils appellent, dans un élan si poétique, « une mer d’anglophones ».  D’un air entendu, nos patriarches, intellectuels et autres bien-pensants nationalistes ont l’habitude d’inaugurer quasi unanimement leurs discours de cette subtile métaphore. Tout juste si la « mer » ne fait pas partie des « attendus que » de la Loi 101...

Sur quoi devrait être fondée l’identité canadienne ?

By Phillipe Allard on May 6, 2009

 Au Canada, comme on dit en anglais, there’s an elephant in the room. Je parle ici d’une chose dont personne ne semble vouloir parler, mais dont la majorité subit la présence encombrante avec une indifférence résignée.  Cette chose qui nous gêne, plutôt que d’être le symbole de liberté et d’autonomie qu’elle devrait être, nous empêche de bouger et de penser librement.  Cette présence, plutôt que d’être le symbole d’unité nationale qu’elle devrait être, fut, est et sera toujours une source de division permanente...

La Mer et ses sirènes

By Phillipe Allard on February 26, 2009

La raison la plus fréquemment invoquée par les nationalistes de toute tendance pour justifier leur nationalisme est le voisinage entre la majorité francophone du Québec et ce qu’ils appellent, dans un élan si poétique, « une mer d’anglophones ».  D’un air entendu, nos patriarches, intellectuels et autres bien-pensants nationalistes ont l’habitude d’inaugurer quasi unanimement leurs discours de cette subtile métaphore. Tout juste si la « mer » ne fait pas partie des « attendus que » de la Loi 101...

Une autre occasion manquée: Les dernières contestations de la loi 101

By Phillipe Allard on February 5, 2009

En décembre dernier, la Cour suprême a entendu de nouvelles contestations de la Charte québécoise de la langue française.  Elles avaient pour objet la loi 104, adoptée en 2002 par l’Assemblée nationale, qui visait à « colmater une brèche » dans la loi 101, par laquelle les élèves allophones pouvaient fréquenter l’école publique anglaise s’ils avaient fréquenté une école anglaise privée non subventionnée pendant au moins un an...


Editorial Staff

Beryl P. Wajsman

Redacteur en chef et Editeur

Alan Hustak

Senior Editor

Daniel Laprès

Redacteur-adjoint

Brigitte Garceau

Contributing Editor

Robert J. Galbraith

Photojournaliste

Roy Piberberg

Editorial Artwork

Mike Medeiros

Copy and Translation

Val Prudnikov

IT Director and Web Design

Editorial Contributors
La Patrie